Shito Kai Arquennes ©  2011 ®   : Goncette Alain
Histoire - Sokon Matsumura
Sokon Matsumura
Dans les différentes versions de l’histoire de l’art du combat d’Okinawa la figure de Matsumura est légendaire.  Aussi est-il important pour comprendre l’influence qu’il a pu avoir de considérer qu’il avait étudié l’art martial à Okinawa, au Japon et en Chine.   A vingt ans, il est nommé garde du Prince au palais de Shuri. En 1832, à l’âge de 24 ans, Matsumura est envoyé dans la seigneurie de Satsuma pour une mission de vingt- six mois et il reçoit l’autorisation de s’entraîner à l’école de sabre Jigen-ryû.   En 1836, deux ans après son retour à Ryûkyû, il part pour Pékin pendant quinze mois ou il apprend l’art du combat auprès d’un maître chinois.  Matsumura commence petit à petit à enseigner son art.  Son école reçut plus tard le nom de « Shuri-Te » d’après la localité où il demeurait.   Une variante de cette école nommée « Tomari-Te » se développa dans le village voisin de Tomari.  Au cour du 19e siècle, l’Okinawa-Te allait trouver sa forme définitive.   En 1875, l’occupation des Satsuma prit fin et l’île devint officiellement une préfecture Japonaise.  L’enseignement n’était plus secret, mais il fallu attendre 1904 pour voir le karaté connaître enfin la popularité.